[C.O.P]*Forum: [PREVIEW] Spore ... - [C.O.P]*Forum

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

[PREVIEW] Spore ... Deuxième trimestre 2008

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Pixel 

  • MISTER*[C.O.P] 2005
  • Icône
  • Groupe : [C.O.P]*Staff
  • Messages : 12 656
  • Inscrit(e) : 09-mars 04
  • Sexe:Male
  • Location:Devant le clavier ...

Posté 05 septembre 2007 - 16:19

Article tiré du Web
Créer une civilisation belliqueuse dont les habitants sont des boules de poils roses vivant dans des maisons champignons est tout à fait envisageable. Il ne faudra pas se tromper sur l'apparence de ses personnages, car l'espèce créée ne changera pas à partir du stade Créature. Le design est d'ailleurs très agréable à l'œil, coloré et rond. On est loin du rendu réaliste des Sims ou des autres simulateurs de vie.

Image IPB


Le mode Online rajoute évidemment beaucoup de possibilités. Outre l'échange de créations entre les joueurs, il sera possible d'entrer en conflit entre plusieurs tribus ou plusieurs planètes. Les joueurs pourront ainsi comparer les performances de leur civilisation et savoir laquelle d'entre elle est la plus puissante. On imagine facilement les guerres galactiques que cela pourrait induire, et pourquoi pas la construction d'alliances entre planètes face à un empire menaçant ? Les possibilités semblent infinies, et l'on comprend mieux pourquoi le jeu a mis tant de temps à être développé.

Spore semble donc plus que prometteur. Tenons-nous là la simulation ultime ? La variété du gameplay et la totale liberté du joueur laissent entrevoir un jeu riche et passionnant. Le titre ne sortira pas avant le printemps 2008, ce qui laisse aux développeurs le temps de peaufiner leur travail et d'ajouter de nouvelles possibilités. Quoi qu'il en soit, Spore est un jeu à surveiller de près, et nous attendons avec impatience les premières démos jouables.]www.jeuxvideopc.com



Source : Catégorie: Jeux de gestion,
Thème: Simulation de vie,
Développeur: Maxis,
Editeur: Electronic Arts.


Spore reprend ni plus ni moins l'histoire de la création de la Vie, version Darwin. Les créationnistes vont hurler au sacrilège; ici point de Dieu créant les êtres humains en un coup de baguette magique. Vous débutez le jeu en tant que cellule vivant dans l'océan, et qui finira par aller faire un petit tour sur la terre ferme voir ce qu'il s'y passe. La créature évoluera et se cherchera de nouveaux compagnons pour créer une communauté. La communauté grossissant, elle finit par créer une ville, avec son agriculture, ses commerces, puis ses usines. Cette nouvelle civilisation partira à la conquête du monde, puis de l'espace. On voit donc que le jeu se décompose en cinq phrases distinctes : cellule, créature, tribu, civilisation puis espace. Autant dire que la durée de vie devrait être conséquente. Mais revenons plus en détail sur ces phases de jeu.

Image IPB


La présentation a zappé la phase cellulaire pour nous emmener directement au stade de créature. Sortant des eaux, notre création amènera avec elle quelques compagnons de fortune. Bien évidemment, la planète est loin d'être inhabitée. Il y a des ennemis, mais également des créatures pacifiques avec qui on pourra faire ami-ami. Pour cela, il suffit d'utiliser l'icone d'amitié; un système très semblable à celui des Sims. Une fois que vous avez acquis la confiance des autochtones, il faudra penser reproduction. Séduisez une jolie femelle, et admirez l'œuf ainsi créé. Ce dernier va permettre l'évolution de l'espèce au stade de créature. Le joueur pourra la créer de lui même grâce à un éditeur. Tout est paramétrable; taille, couleur de la peau, forme des yeux, poils, à vous de créer la créature de votre choix. Cette dernière réagit à vos actions, exprimant joie ou mécontentement sur les attributs que vous lui ajoutez. Vos décisions ne sont cependant pas uniquement esthétiques. Le choix de la mâchoire par exemple déterminera si votre créature sera carnivore, omnivore ou bien herbivore; les pieds ont également des attributs de vitesse, de charge ou de danse. Bien évidemment, toutes les options ne seront pas accessibles dès le début; il faudra les gagner auprès des autres personnages, ou bien les trouver par nous même. De même, chaque modification coûte des points d'ADN.

La prochaine étape consiste en la création d'une communauté assez importante pour former une tribu. Pour gagner de nouveaux membres, vous pourrez soit les convaincre de venir chez vous, ou bien utiliser la manière forte. Pacifisme ou bellicisme, le joueur aura toujours le choix. On gagne également des membres en nourrissant de manière suffisante son groupe. Une fois arrivée à une vingtaine de membres, la communauté se transforme en tribu. Feu, tipis, danse traditionnelle, sage, tous les attributs de cette évolution sont présents. Il est temps de donner des vêtements primitifs à nos créatures; pagnes en feuilles de palmiers, couronnes d'ananas, colliers de dents, vous pourrez muer votre bestiole en fashion victim des temps premiers. L'objectif principal de cette étape sera d'agrandir la tribu, en livrant si besoin bataille face à d'autres espèces.

Image IPB


Vous l'aurez compris, avoir une tribu importante conduira au stade de la civilisation. Il faudra construire sa ville à la manière d'un Sim City, avec un siège du pouvoir, des commerces, des fermes, des usines, mais également des centres de loisirs pour distraire les habitants. L'ensemble est créé de nouveau par le joueur via l'éditeur. Les formes pourront être classiques ou au contraire farfelues. La mairie peut avoir la forme d'un bonhomme de neige, d'une coupe de glace, d'un dojo japonais... Tout ce qui passe par la tête du joueur. Grâce au mode Online, il sera possible d'utiliser les créations des autres utilisateurs. Avoir une simple ville ne suffit pas; il faudra donc conquérir de nouveaux territoires, par la diplomatie ou le fil de l'épée. De nouveau, le joueur est libre de ses actions. Une fois la planète conquise, il sera temps de partir à la conquête de l'espace !

On voit donc que le gameplay de Spore reprend les idées de plusieurs jeux connus. Creatures pour la genèse et la gestion des bêbêtes, Civilization pour la conquête de territoires, et bien évidemment Sim City pour la création des villes et les Sims pour les interactions entre les personnages. D'après l'équipe, le joueur devrait passer plus de 50% de son temps sur l'éditeur. Comme nous l'avons vu, ce dernier est riche et permet toutes les fantaisies. [b target="_blank">Catégorie: Jeux de gestion,
Thème: Simulation de vie,
Développeur: Maxis,
Editeur: Electronic Arts.


Spore reprend ni plus ni moins l'histoire de la création de la Vie, version Darwin. Les créationnistes vont hurler au sacrilège; ici point de Dieu créant les êtres humains en un coup de baguette magique. Vous débutez le jeu en tant que cellule vivant dans l'océan, et qui finira par aller faire un petit tour sur la terre ferme voir ce qu'il s'y passe. La créature évoluera et se cherchera de nouveaux compagnons pour créer une communauté. La communauté grossissant, elle finit par créer une ville, avec son agriculture, ses commerces, puis ses usines. Cette nouvelle civilisation partira à la conquête du monde, puis de l'espace. On voit donc que le jeu se décompose en cinq phrases distinctes : cellule, créature, tribu, civilisation puis espace. Autant dire que la durée de vie devrait être conséquente. Mais revenons plus en détail sur ces phases de jeu.

Image IPB


La présentation a zappé la phase cellulaire pour nous emmener directement au stade de créature. Sortant des eaux, notre création amènera avec elle quelques compagnons de fortune. Bien évidemment, la planète est loin d'être inhabitée. Il y a des ennemis, mais également des créatures pacifiques avec qui on pourra faire ami-ami. Pour cela, il suffit d'utiliser l'icone d'amitié; un système très semblable à celui des Sims. Une fois que vous avez acquis la confiance des autochtones, il faudra penser reproduction. Séduisez une jolie femelle, et admirez l'œuf ainsi créé. Ce dernier va permettre l'évolution de l'espèce au stade de créature. Le joueur pourra la créer de lui même grâce à un éditeur. Tout est paramétrable; taille, couleur de la peau, forme des yeux, poils, à vous de créer la créature de votre choix. Cette dernière réagit à vos actions, exprimant joie ou mécontentement sur les attributs que vous lui ajoutez. Vos décisions ne sont cependant pas uniquement esthétiques. Le choix de la mâchoire par exemple déterminera si votre créature sera carnivore, omnivore ou bien herbivore; les pieds ont également des attributs de vitesse, de charge ou de danse. Bien évidemment, toutes les options ne seront pas accessibles dès le début; il faudra les gagner auprès des autres personnages, ou bien les trouver par nous même. De même, chaque modification coûte des points d'ADN.

La prochaine étape consiste en la création d'une communauté assez importante pour former une tribu. Pour gagner de nouveaux membres, vous pourrez soit les convaincre de venir chez vous, ou bien utiliser la manière forte. Pacifisme ou bellicisme, le joueur aura toujours le choix. On gagne également des membres en nourrissant de manière suffisante son groupe. Une fois arrivée à une vingtaine de membres, la communauté se transforme en tribu. Feu, tipis, danse traditionnelle, sage, tous les attributs de cette évolution sont présents. Il est temps de donner des vêtements primitifs à nos créatures; pagnes en feuilles de palmiers, couronnes d'ananas, colliers de dents, vous pourrez muer votre bestiole en fashion victim des temps premiers. L'objectif principal de cette étape sera d'agrandir la tribu, en livrant si besoin bataille face à d'autres espèces.

Image IPB


Vous l'aurez compris, avoir une tribu importante conduira au stade de la civilisation. Il faudra construire sa ville à la manière d'un Sim City, avec un siège du pouvoir, des commerces, des fermes, des usines, mais également des centres de loisirs pour distraire les habitants. L'ensemble est créé de nouveau par le joueur via l'éditeur. Les formes pourront être classiques ou au contraire farfelues. La mairie peut avoir la forme d'un bonhomme de neige, d'une coupe de glace, d'un dojo japonais... Tout ce qui passe par la tête du joueur. Grâce au mode Online, il sera possible d'utiliser les créations des autres utilisateurs. Avoir une simple ville ne suffit pas; il faudra donc conquérir de nouveaux territoires, par la diplomatie ou le fil de l'épée. De nouveau, le joueur est libre de ses actions. Une fois la planète conquise, il sera temps de partir à la conquête de l'espace !

On voit donc que le gameplay de Spore reprend les idées de plusieurs jeux connus. Creatures pour la genèse et la gestion des bêbêtes, Civilization pour la conquête de territoires, et bien évidemment Sim City pour la création des villes et les Sims pour les interactions entre les personnages. D'après l'équipe, le joueur devrait passer plus de 50% de son temps sur l'éditeur. Comme nous l'avons vu, ce dernier est riche et permet toutes les fantaisies. [b

Image IPB
Merci de consulter Les Règles et la liste des TAGS en vigueur avant de poster
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)