[C.O.P]*Forum: [ADD-ON] MEDAL OF HONOR : L'OFFENSIVE - [C.O.P]*Forum

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

[ADD-ON] MEDAL OF HONOR : L'OFFENSIVE

#1 L'utilisateur est hors-ligne   ViruS 

  • Lieutenant Colonel
  • Groupe : [C.O.P]*Forum
  • Messages : 2 071
  • Inscrit(e) : 09-mars 04

Posté 18 mars 2004 - 01:13

Image IPB

Après le frustrant premier add-on de Medal Of Honor, EA revient à la charge pour contenter les nombreux fans du génialissime shooter. Beaucoup attendaient de lui qu'il surpasse un peu En Formation et seront heureux d'apprendre que c'est le cas, sans pour autant remplir tous les objectifs de sa mission.

Editeur: Electronic Arts
Développeur : 2015
Type : Quake-like
Support : CD
Multijoueurs : LAN et Internet
Sortie : 02 Octobre 2003
Version : Française intégrale
Config minimum : PII 450 MHz, 128 Mo RAM, carte 3D 16 Mo, Win XP/ME/2000/98/95
Config conseillee : PIII 700 MHz, 256 Mo RAM, carte 3D 32 Mo
Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
Similaire à : Medal Of Honor : Debarquement Allie , Medal Of Honor : Debarquement Allie : En Formation


Bon inutile de revenir sur les qualités du Débarquement Allié original. Par contre nous avions tous été un peu frustrés par le premier add-on qui faisait plus penser à une habile compilation des meilleures scènes du jeu d'origine qu'à une véritable extension. Sans compter que niveau durée de vie c'était pas franchement le pied. Au programme de ce nouveau soft, un départ vers l'Afrique du nord et l'Italie. C'est donc avec l'Opération Torche que l'on entrera dans l'Offensive.

Pas la peine de vous le cacher, le gameplay n'a pas changé d'un poil et une fois de plus c'est sur le talent des développeurs en matière de mise en scène qu'il faudra compter pour s'éclater. Un talent qui s'exprime un peu en dents de scie d'ailleurs. Les missions sont en effet assez inégales, parfois originales, parfois banales ou déjà vues. Pour le très bon, on va prendre les premières missions, celles qui se déroulent dans les environs de Kasserine en Tunisie. On plante le décor : une tempête de sable dans laquelle vous allez devoir progresser au milieu des mortiers, des tanks et d'une infanterie bien cruelle. On n'y voit pas à 3 mètres et c'est au son et aux éclats de lumières qu'il faudra repérer les tireurs. C'est toujours dans ce chapitre que vous vous verrez confier un détecteur de mines pour traverser un champs, tout ça avant d'escorter le char anti-mines et tout votre convoi. Un départ endiablé qui augure du meilleur. Seulement ensuite les choses redeviennent plus classiques en matière de mise en scène. C'est toujours aussi trippant bien sûr, mais disons que ça sent un peu le réchauffé. Vos objectifs de mission eux-mêmes ressemblent toujours autant à ce qu'on connaît déjà. Du sabotage essentiellement et on s'entendra souvent demander d'aller exploser l'artillerie. On retrouvera même l'immanquable coup des papiers d'identité, mais italiens cette fois. Ah y a un truc qui change aussi, le coup des sous-marins est remplacé par un bateau à couler cette fois. Il faudra attendre votre arrivée en planeur en Italie pour faire remonter votre niveau d'adrénaline avec la traversée d'une forêt au milieu du brouillard. Dommage que ça fasse un peu penser au premier niveau.

L'enthousiasme est donc un peu aléatoire, ceci dit, on ne s'ennuie pas pour autant, disons qu'on n'est pas aussi surpris qu'on l'aurait souhaité. D'autant que côté gameplay pur, on prend les mêmes et on recommence. Prenez l'IA, les soldats ennemis sont aussi idiots qu'il y a 2 ans. Incapables de vous prendre à revers si un script ne le leur demande pas. En général ils vous foncent dessus comme des brutes et de temps en temps ils pensent à se planquer. On note certains passages ardus du fait que l'on va devoir pour les franchir connaître par coeur le comportement ennemi. En gros, c'est du quick save, quick load.

Côté nouveautés on trouve quelques armes pas transcendantes mais sympathiques, même si elles rappellent beaucoup ce que l'on connaît déjà. En revanche, les véhicules m'ont paru un brin plus présents. On passera donc un peu plus de temps à canarder des ennemis à dos de char ou de jeep. Pour les amateurs de jeu en ligne, notez l'arrivée d'un nouveau mode Libération. En gros c'est le principe de la balle au prisonnier qui prévaut. Les morts sont enfermés dans une prison et les équipiers devront aller les y récupérer. C'est plutôt rigolo et ça change un peu.

En résumé, L'Offensive est peut-être encore plus frustrant que son prédécesseur. La raison en est simple : il part sur les chapeaux de roue et nous laisse envisager un vrai coup de jeune pour le soft original et puis d'un coup il retombe dans les habitudes. Certes ce sont de très bonnes habitudes mais tout de même. On pourra également regretter que le côté franche camaraderie soit un peu absent de cette extension. En effet, on passe finalement peu de temps en compagnie de nos petits copains militaires, la plupart des douze missions nous envoyant seul au front. Plus ennuyeux, l'aspect historique du titre semble moins marqué. Les images d'archives sont toujours là, ponctuées de discours d'époque, mais aucune narration, aucun commentaire ne vient éclairer vos objectifs. On passe d'une map à une autre sans trop savoir pourquoi. C'est dommage pour l'immersion.

Et enfin, mon dernier reproche concernera une fois de plus la durée de vie. 12 nouvelles missions réparties en 3 chapitres qui se termineront malheureusement trop vite. Comptez une petite dizaine d'heures en prenant votre temps. On me dira que quelques scènes peuvent se montrer délicates ou que les munitions se font plus rares (oui, parfois on doit se battre à coup de crosse) mais dans l'ensemble, la résistance est surmontable. Il faudrait vraiment qu'on arrête de prendre les joueurs pour des millionnaires capables de balancer 30 euros pour une après-midi de jeu.

Un petit mot sur la technique. Graphiquement pas grand-chose à dire, le moteur accuse honnêtement ses deux ans d'âge et s'en sort plutôt bien. La bande-son ne dément pas la réputation de la série qui nous sert un univers sonore des plus prenants. Les hurlements sont convaincants, les balles fusent autour de vous, les explosions retentissent, les effets de distances sont superbement rendus sur certaines cartes qui se déroulent loin des affrontements. Bref, c'est un régal.


sSource : www.jeuxvideos.com
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)