Warning: Illegal string offset 'post' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 916

Warning: Illegal string offset 'name' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'date' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'timestamp' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'post' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 916

Warning: Illegal string offset 'name' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'date' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'timestamp' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'post' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 916

Warning: Illegal string offset 'name' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'date' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922

Warning: Illegal string offset 'timestamp' in /public_html/copteam/ibf2/admin/sources/classes/bbcode/custom/defaults.php on line 922
[EN RAYON] Need For Speed: Most Wanted ... - [C.O.P]*Forum

[C.O.P]*Forum: [EN RAYON] Need For Speed: Most Wanted ... - [C.O.P]*Forum

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

[EN RAYON] Need For Speed: Most Wanted ...

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Pixel 

  • MISTER*[C.O.P] 2005
  • Icône
  • Groupe : [C.O.P]*Staff
  • Messages : 12 662
  • Inscrit(e) : 09-mars 04
  • Sexe:Male
  • Location:Devant le clavier ...

Posté 06 décembre 2005 - 21:52

Citation

1. Besoin de vitesse...

On avait tous eu un petit peu peur en voyant arriver la boîte de Need For Speed: Most Wanted ; on doit bien vous avouer ça. Non seulement les jeux précédents de cette franchise brillaient par un certain manque d’intérêt, les poursuites de voitures de police ayant disparu dans les séries Underground, mais en plus, le packaging de cette version faisait directement penser à un simulateur de Jacky, mêlant mauvais goût et frime sur des carrosseries qui n’avaient rien demandé à personne. Ce genre de choses qui font tout de suite penser au pires cauchemars sociologiques que seuls les samedi soirs, dans le coin de l’A86, sont capables d’engendrer, pour peu que de nombreux jeunes conducteurs aient eu l’idée d’absorber en quantité industrielle, de la mauvaise bière d’homme. Méfiance donc à l’installation, mais finalement, nos réticences ont vite laissé la place à un certain fun à travers ce jeu.

Image IPB




Au revoir, (trop) chère BMW…

L’automne aurait pu mieux commencer dans la petite ville imaginaire de Portrock. Alors que le joueur tape l’incruste dans le domaine de prédation de la jeunesse tuning de la ville, non seulement il se fait remarquer par le leader des petites frappes, Razor (ce qui, finalement, n’est pas très sain en soi), mais en plus, il se voit contraint de disputer une course contre ce dernier. Comme tout va toujours de plus en plus mal dans l’existence de tout un chacun, la course foirera, la BMW du joueur pétant stupidement son carter d’huile, cramant moteur et illusions du perdant, le laissant sans un kopeck sous le mépris le plus absolu de son ennemi, ce dernier d’ailleurs s’appropriant la voiture bavaroise.
Le joueur est donc seul, perdu dans une ville inconnue, dans laquelle il va falloir se reconstruire une image de marque dans le milieu des courses clandestines. Il faudra donc acquérir victoires sur victoires, éliminer les concurrents les plus célèbres d’une liste de 15 pilotes, tout en se jouant de la police, afin de figurer en tête des Most Wanted. Quelque chose est sûr : il va y avoir du sport.

Image IPB



Image IPB




2. De l’art de la frime, à l’art de la course

Comme il y a un début à tout, le joueur part d’une voiture presque ordinaire. Ici, on commence l’aventure des circuits clandestins à bord d’une «simple» Lexus, véritable tutorial à elle toute seule. Si le but est de rencontrer chacun des quinze champions de la liste des Most Wanted, il faut cependant présenter un pedigree à la hauteur des prétentions de celui que l’on affronte. Ainsi, le joueur doit relever plusieurs défis, et amasser assez d’argent, pour prétendre à provoquer en duel l’un des dits champions. Chaque challenge est plus ou moins présenté à travers des cinématiques d'assez bonne facture, mêlant acteurs réels, et images de synthèse. La bonne nouvelle, c'est que les bruitages et les doublages sont de très bonne qualité.
La présence de champions à battre n’est en soir pas une nouveauté pour Need For Speed. En effet, à travers les deux derniers épisodes Underground, le joueur était confronté à quelques personnalités de la communauté des fous du volant. Dans Most Wanted, les messages SMS cherchant à provoquer assez stupidement le joueur sont toujours aussi présents, et généralement, on ne se prive pas de relever ledit défi. Ainsi, il faut savoir se faire remarquer, en relevant des paris stupides, et en se la pétant un petit peu. Mais la similitude avec les ancien épisodes de Need For Speed s’arrête là. Certes, certains défis sont toujours présents dans cette version du jeu, mais les trucs insipides du genre «faire des ronds sur l’asphalte en faisant crisser les pneus» on été mis aux oubliettes. On ne s’en plaindra pas, c’était quand même un peu nul.
Du coup, les courses prennent d’autant plus d’intérêt par rapport aux jeux précédents. C’est d’autant plus vrai que celles-ci peuvent avoir des règles imposées, et peuvent aussi s'agrémenter de la présence d’un ou de plusieurs policiers.

Image IPB



Image IPB




3. Le principe du pari stupide

Les policemen refaisant une apparition remarquée, il était nécessaire de les rendre très présents dans un tel jeu, et d’en faire, malgré eux, de véritables éléments de gameplay. Ainsi, si au début du jeu, on peut «se faire la main» en toute tranquillité sur de petits bolides, il faut souvent en découdre avec les représentants de la maréchaussée en plein milieu d’une épreuve de course. Mieux! Certains paris consistent tout simplement à essayer de tenir le plus longtemps possible, avec une brochette d’hommes en bleu aux trousses, tout en essayant de causer le maximum de dommages à la municipalité de Portrock. Enfin, en matière de défis franchement idiots, on peut aussi essayer de repousser les limites des vitesses enregistrées par les radars automatiques. Ainsi, le joueur est invité à faire l’andouille à vive allure, devant un radar automatique. Le challenge consiste à passer d’abord à 150, puis à 185, jusqu’à plus de deux cents kilomètres / heures. Bref, au niveau de la gestion policière du gameplay, on pourrait dire, non sans mettre une once de provocation dans nos propos, que Need For Speed : Most Wanted est un jeu d’actualité.
Reste que Need For Speed : Most Wanted reprend la bonne recette de ses prédécesseurs. Si l'on veut progresser, tous les defis proposés en "quête secondaire" devront être relevés face aux 15 concurrents de la liste "Most Wanted". Comme ça, on est sur que le joueur passera par tous les gameplays différents que propose le jeu.

Image IPB



Image IPB




4. Progression mécanique du gameplay

Si l’on devait limiter le gameplay en une seule phrase, on dirait de Need For Speed : Most Wanted qu'il ne consiste qu’à faire des courses, et de les terminer en premier. Pas de médaille en chocolat, donc, pour les éternels deuxièmes, et le jeu ne se limite, finalement, qu’à savoir maîtriser son véhicule, et surtout, de connaître la meilleure trajectoire dans les circuits proposés. Le reste, ce n’est que du bonus, et ce bonus est là pour donner au joueur plus de facilités à vaincre ses adversaires. Ainsi, à chaque défi idiot gagné, le joueur peut remporter de l’argent, ce qui lui permet de s’offrir pas mal d’améliorations sur son véhicule. Ici, il peut changer le moteur, là, il peut transformer sa transmission. Chaque point névralgique du véhicule peut être alors optimisé, en vue de vaincre ses futurs adversaires. L’option tuning n’est pas oubliée, et apporte même un certain intérêt au jeu. Si le véhicule du joueur est très recherché par les services de police, il peut à loisir transformer son aspect, ou même sa couleur de carrosserie (même coller des autocollants !), et ainsi semer les autorités rien qu’en changeant l’apparence de sa voiture. Pour une fois ; le tuning sert vraiment à quelque chose !

Pour assurer sa progression, le joueur doit donc battre quinze adversaires qui s’apparenteraient à de véritables boss. Si son véhicule de vient de plus en plus performant, il n’en demeure pas moins que le joueur doit progresser dans sa manière de conduire, et surtout, dans sa manière de maîtriser son bolide. Les boss, eux, échelonnent le jeu, et le joueur se doit d’être à la hauteur à chaque fois. Néanmoins, la «narration» des courses est très bien faite, et on se prend vite au jeu : la difficulté est plutôt bien évaluée, et quelque soit le challenge, participer aux courses se fait toujours avec un certain plaisir, surtout lorsqu’elle regorgent d’imprévus, compliquant le parcours aux grés des comportements des concurrents adverses, et au hasard des rencontres avec les autorités. Bien que ce gameplay paraisse répétitif, sur la longueur, on est globalement surpris du contraire : aucune lassitude ne s'installe. Effectivement, si on aligne bien les courses d'une manière systématique, les défis, et les autres épreuves, contribuent largement à varier les plaisirs. Petit à petit, on se prend au jeu, et la progression de celui-ci paraît, du coup, bien moins linéaire. En plus de ça, la quantité de défis différents à relever, se greffant sur les 15 courses "officielles", augmente considérablement la durée de vie et l'intérêt du jeu. S'il fallait finir Need For Speed : Most Wanted, il faudrait s'y consacrer plusieurs jours de suite, à raison de 12 heures de jeu par jour... Et j'exagère à peine.

Image IPB



Image IPB




5. Du soleil plein des yeux

Graphiquement, Need For Speed : Most Wanted mélange le très bon avec le moins bien. Pour les bonnes nouvelles on assiste à une évolution dans les décors au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu. Ainsi, contrairement aux derniers opus de Need For Speed, on n’a pas trop le sentiment de tourner dans les mêmes lieux, et on se surprend à changer radicalement d’environnement au hasard des courses illicites lancées dans les rues de la ville. Seule déconvenue : les zones qui ne sont pas accessibles au joueur sont interdites pas une barrière symbolique infranchissable, qui ne colle pas dans le décor. C’est d’autant plus dommage lorsque l’on sait que les développeurs auraient pu faire l’effort de transformer ces interdictions d’accès en chantiers de route, les supprimant au fur et à mesure de la progression.
Les décors des villes sont à l’image de tout ce qui s’est fait pour les derniers épisodes de Need For Speed, à la différence ici qu’on se retrouve dans des courses diurnes, et non pas nocturnes. Pour le reste, le niveau de détail de la ville traversée par les course est le même. Suffisant pour donner de la consistance à l’ensemble, et savoir s’effacer lorsque les courses sont lancées à pleine vitesse, mais trop austères lors des passages durant lesquels le joueur se contente d’admirer le paysage. Par endroit, si o prend le temps de "lever le pied", on est assez déçu d'observer des textures pas très belles.
Pour éviter de rentrer dans un syndrome du type «GTA –j’écrase tout le monde» les gens de Electronic Arts ont eu la présence d’esprit de supprimer tout ce qui ressemblait à un piéton. Le délit n’est alors que fait de dégâts sur les mobiliers urbains, et sur les voitures accidentées. Ouf… la morale est (presque) sauve!
Les modèles des voitures sont réussis, et sont très agréables à regarder. Quel que soit le coloris choisi, on est surpris de la cohérence de l’ensemble. De même, les voitures pie de police, sont toutes convaincantes. On regrette un peu le reste des véhicules. Les camions ne présentent que deux modèles distincts, toutes les autres voitures sont plus ou moins des taxis jaunes, et les 4 x 4, lorsque l’on en croise un, sont juste laids. A force de trop se concentrer sur les voitures de police, et sur celles des concurrents, Electronic Arts a un peu oublié le reste, c’est dommage.
Mais s'il y a bien une chose dans laquelle se distingue Need For Speed : Most Wanted, c'est bien sa gestion des lumières. Le jeu exploite savament les bienfaits du HDR, offrant en veux-tu, en voilà, des contre-jours éblouissants, simulant l'adaptation de l'oeil lorsque de l'obsurité d'un tunnel, on passe dans la lumière du jour. Et puis, celà apporte aussi pas mal de piment dans les courses : essayez de conduire à plus de 200 avec le soleil en plein pare-brise... L'arrivée de cette technologie graphique est indéniablement un plus pour ce jeu.

Image IPB



Image IPB




6. Comportement physique léger

La gestion des dégâts n’est pas géniale. Certes, on peut s’acharner sur les voitures de police, et ces dernières s’en souviennent bien, mais sans vouloir tomber sur un «Destruction Derby», on aurait bien voulu voir la voiture pilotée souffrir un peu plus. Hélas! Une fois de plus, les voitures de marques prêtées par les constructeurs sont toujours autant indestructibles, et l’impossibilité de voir des carrosseries se froisser un peu plus, obligeant le joueur à faire des réparations et donc enrichissant le gameplay, nous pousse à croire que les développeurs des futurs Need For Speed risquent d’arriver un jour ou l’autre au bout de leur gameplay.
D’ailleurs, la gestion des débris est en elle-même un peu légère. A chaque impact, on a droit à des étincelles (réussies, elles) suivi de quelques plaques de taule plus ou moins laides. Enfin, les impacts avec les objets du décor sont très quelconques. Que l’on rentre à 200 ou à 20 km/h dans un lampadaire, il sautera de la même manière… A faible allure, ces derniers auraient très bien pu se contenter de plier, compliquant d’autant plus la course dans ce cas.
Reste le comportement des véhicules. Bien des disparités existent dans chacun des 32 modèles proposés, mais d’une manière générale, on regrette que la route n’ait pas assez d’emprise sur la conduite en elle-même. Ainsi, le joueur ne ressent aucune différence entre une route mouillée et une route sèche. De même, en cas de choc latéral, le véhicule part soit trop, soit pas assez sur les côtés… Enfin, les accidents majeurs constatés n’autorisent pas les tonneaux. Il faut vraiment être lancé à plus de 200 km/h pour pouvoir espérer mettre une voiture de police, frappée en plein flan, partir les quatre pneus en l’air !

Image IPB



Image IPB




7. Techniquement parlant, et pour conclure...

On redoutait que Need For Speed : Most Wanted, armé de ses effets graphiques et lumineux, exige de posséder une très lourde configuration graphique pour tourner dans des résolutions acceptables, de l’ordre de 1280 x 1024. C’était sans compter qu’Electronic Arts, à travers ce jeu, désirait plus que tout autre éditeur «ratisser large» au niveau du public potentiel. On a fait tourné le jeu sous trois configurations. La première, véritable machine de combat en matière de jeu vidéo, alignant non pudiquement un Athlon 64 3200+, 1 Go de Ram, et une carte graphique GeForce 7800 GT. La seconde configuration est aussi basée sur un Athlon 64 3200+, disposant de 1 Go de Ram, et d’une carte graphique équivalente à une GeForce 6600 GT, enfin, la dernière config met en ligne un PC Pentium 4 3 GHz, équipé de 1,5 Go de Ram, et d’une carte graphique Geforce 5900, qui, si tout va bien, devrait avoir encore que quelques jours à vivre (Noël approche).

Image IPB



Evidemment, sur la première configuration, le jeu tourne puissamment bien, quelle que soit la résolution. Cependant, un détail nous a frappé. Les reflets défilant sur la carrosserie du véhicule semblaient presque «clippés». Ceux-ci apparaissaient dans des fréquences d’images équivalents à du 6-10 images par seconde, alors que tout le reste du jeu tournait parfaitement bien, avec une belle fluidité. Sur la deuxième configuration, on sentait un ralentissement d’image autour de la résolution 1280 x 1024, détails graphiques à fond, HDR activé. Rien de bien dramatique, l’ensemble paraissant fluide, et seuls quelques passages des courses trop encombrés de détails et de véhicules divers faisaient tourner le jeu à un rythme avoisinant les 20 images secondes. Mystérieusement, les soucis d’affichage des reflets semblent être les mêmes : ceux-ci s’affichant par clipping, toujours dans les mêmes cadences que celles observées sur la configuration la plus lourde. Enfin, la dernière configuration nous prouve le géni commercial et technologique d’Electronic Arts. En effet, lors du chargement du jeu, Need For Speed : Most Wanted lance un programme de détection matérielle, et si la carte vidéo n’est pas à la hauteur, le jeu tournera dans des résolutions et dans des détails graphiques définis par défaut. En ce qui concerne la carte graphique 5900, le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière n’est pas à la hauteur. Par défaut, le jeu s’affiche en 800 x 600, et toutes les options graphiques, allant du détail dans les décors, jusque dans les reflets et le HDR sont désactivées. Lorsque l’on pousse un peu la résolution, sur cette dernière config, le jeu paraît très logiquement plus saccadé. Il est donc conseillé pour le public ayant des petites configurations, de faire tourner le jeu dans son mode sans échec : ce dernier restera alors fluide. La présence de cette fonction souligne donc la volonté de l’éditeur de voir tourner Need For Speed : Most Wanted sur toutes les configurations possibles et imaginables. Reste que lorsque le joueur fait tourner le jeu en mode sans échec, Need For Speed : Most Wanted est très laid à regarder. On a donc l’impression de passer à côté du jeu.

Need For Speed : Most Wanted réussit avec un certain brio à mélanger les meilleures recettes de toute la série. Alors que l'on s'attendait à un jeu de course de voiture tunées, nous avons droit, ici, à un jeu de course de très bonne facture, associant qualités visuelles, et qualités de gameplay. On regrette juste un certain manque d'audace de la part des développeurs, tant dans la gestion des circuits, que dans celle des véhicules pilotés. Reste que ce jeu propose un bon, et long, divertissement.




Source: www.presence-pc.com

Image IPB
Merci de consulter Les Règles et la liste des TAGS en vigueur avant de poster
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   kraks93 

  • Général de Corps d'Armée
  • Groupe : [C.O.P]*Forum
  • Messages : 4 047
  • Inscrit(e) : 10-mars 04
  • Interests:informatique, femmes

Posté 06 décembre 2005 - 22:42

:top: pixel, ton post donne envie

il a l'air vraiment intéréssant ce jeux
Image IPB Image IPB

membre actif de la C.O.P-branlouille
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Charlie 

  • Sous Lieutenant
  • Groupe : [C.O.P]*Membres
  • Messages : 1 278
  • Inscrit(e) : 22-juin 04
  • Location:dans l'avion
  • Interests:Sof2 etc...

Posté 06 décembre 2005 - 23:10

Moi ça me tente bien aussi
Coalition Of Poilus
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   kraks93 

  • Général de Corps d'Armée
  • Groupe : [C.O.P]*Forum
  • Messages : 4 047
  • Inscrit(e) : 10-mars 04
  • Interests:informatique, femmes

Posté 07 décembre 2005 - 03:23

Citation

il a l'air vraiment intéréssant ce jeux


alors je viens de le testé, le scénario est pas mal ficelé (bon j'ai pas non plus finis le jeu mais j'ai tout de même bien avancé)
graphiquement il est magnifique, les effets visuels du type soleil sont impréssionants
sa reste tout de même du need for speed, le coté arcade me saoule vite (je suis fan de jeux de simulation de sport mécanique) même si je dois avouer que les voitures sont tres bien modélisées et le plaisir de jouer est au rendez vous
Image IPB Image IPB

membre actif de la C.O.P-branlouille
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Pixel 

  • MISTER*[C.O.P] 2005
  • Icône
  • Groupe : [C.O.P]*Staff
  • Messages : 12 662
  • Inscrit(e) : 09-mars 04
  • Sexe:Male
  • Location:Devant le clavier ...

Posté 07 décembre 2005 - 21:54

Citation

On vient à peine de finir le test de Need For Speed: Most Wanted, que déjà Electronic Arts met à la disposition du public PC un patch afin de corriger quelques bugs présents dans le jeu. Selon nos confrères anglophones de Gameshell, les problèmes présents étaient surtout liés à tout ce qui touchait les parties en réseau. Ainsi, pas mal de plantages étaient observés, déconnectant, par exemple, les joueurs juste à la fin d’une course.

Image IPB

Par ailleurs, le patch 1.3 corrige un problème lié à des courses dans le mode solo de Need For Speed : Most Wanted. Le patch V1.3 pèse environ 12 Mo. Electronic Arts ne l’a pas encore mis en ligne sur son site officiel, à l’heure où nous écrivons ces lignes, mais on peut se rendre sur le site de Gameshell pour le télécharger.



Source: www.presence-pc.com



Le patch est disponible ici.
Image IPB
Merci de consulter Les Règles et la liste des TAGS en vigueur avant de poster
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   spinydoudou 

  • Général de Corps d'Armée
  • Groupe : [C.O.P]*Forum
  • Messages : 4 411
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 12 décembre 2005 - 12:45

vaut il le coup de l'acheter? :unsure:
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Pixel 

  • MISTER*[C.O.P] 2005
  • Icône
  • Groupe : [C.O.P]*Staff
  • Messages : 12 662
  • Inscrit(e) : 09-mars 04
  • Sexe:Male
  • Location:Devant le clavier ...

Posté 12 décembre 2005 - 16:04

Franchement, je suis plutôt un habitué des simulations pures et dures (Ex: La série Grand Prix de Microprose) mais j'ai craqué et je ne suis pas franchement déçu.
Image IPB
Merci de consulter Les Règles et la liste des TAGS en vigueur avant de poster
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   spinydoudou 

  • Général de Corps d'Armée
  • Groupe : [C.O.P]*Forum
  • Messages : 4 411
  • Inscrit(e) : 02-février 05

Posté 12 décembre 2005 - 16:47

ben c'est que moi aussi ce sont plutot les simulation style FIA GT racing game.
Mais je crois que je vais me laisser tenter pas un bon vieux arcade. :mrgreen:
:top: pixel
0

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)